Projets

 En terme de développement, nous prévoyons de créer nos premières unités de production en 2016 avec à partir de 2017 la création au minimum de 5 nouvelles unités opérationnels par an.

D’ici fin 2021, notre société envisage de développer une trentaine de nouveaux projets territoires.

Le projet VALO CHIPS

Les travaux de recherche du projet VALO CHIPS s’inscrivent dans une démarche à la fois de prétraitement des déchets verts, matières végétales hétérogènes et saisonnières disponibles en quantités importantes, et d’utilisation de la fraction ligneuse en ressources énergétiques, en réduisant au maximum l’empreinte carbone. La valorisation de ces déchets est un enjeu environnemental, social et économique.

L’objectif du projet VALO CHIPS est de développer une nouvelle solution de valorisation de déchets verts, flexible et adaptable sur tous les territoires. Pour cela, le travail de recherche vise à définir une chaine de prétraitement avec des processus adaptés, pour extraire une matière stable et homogène dans le temps à partir des déchets verts. Ce prétraitement est nécessaire pour adapter ces matières aux procédés de conversions thermochimiques, développés et dimensionnés en considérant le bois comme ressource primaire. Ensuite, valider ces matières ligneuses, après des opérations de préparation des matières, sur des outils de combustion en pilotes laboratoires, puis sur un pilote industriel. Les analyses environnementale et réglementaire réalisées dans ce projet conduiront à obtenir des éléments de décision pour une valorisation territoriale.

Ce projet territorial permet une synergie avec différents acteurs publics et privés, tout en étant un outil d’économie circulaire.

Le projet DETECTE : "Développement Economique Territorial, Economie Circulaire et Transition Energétique"

"De la transition énergétique à la transition territoriale" S. Bourdin

L’adoption à l’Assemblée du projet de loi consacré à la lutte contre les gaspillages et la promotion de l’économie circulaire démontre l’intérêt pour les élus politiques d’inscrire leurs actions en termes de développement économique et territorial dans cette dynamique. Notre projet s’inscrit complètement dans cette démarche puisqu’il a pour objectif d’étudier les impacts de la méthanisation sur les territoires, de comprendre les jeux d’acteurs de cette filière pour mieux les fédérer, de proposer des pistes de déploiement de la méthanisation à partir de gisements potentiels (déchets verts et agricoles, déchets des collectivités, etc.) répartis sur le territoire. Notre étude portera sur des projets de méthanisation engendrant des partenariats (donc pas la méthanisation à la ferme où l’agriculteur est l’unique acteur de l’unité de méthanisation). Plus spécifiquement, notre projet vise à (i) accompagner  les  entreprises et les collectivités locales dans la valorisation des matières, facteur de compétitivité et d’emploi et (ii) favoriser l’essor de l’écologie industrielle et territoriale à l’échelle pertinente des territoires. En démontrant par nos travaux l’intérêt de la démarche d’économie circulaire et sa pérennité, nous espérons ainsi contribuer à disséminer l’idée selon laquelle elle constitue un levier de développement socio-économique des territoires incluant une composante environnementale forte.